Guide d'achat : Choisir un portillon auto-fermant

Choisir un portillon auto-fermant de protection antichute

Vous avez donc décidé d’acheter un portillon de sécurité antichute ! Génial ! Mais vous savez que ce n’est jamais aussi simple. Comme pour tout autre achat, il y a des questions auxquelles il faut répondre, et des options à sélectionner. Les portillons, bien qu’ils soient efficaces, pratiques, relativement peu coûteux et faciles à installer, ne sont pas tous les mêmes.

Oui, de nombreux portillons peuvent être positionnés à différents endroits, mais ce n’est pas la taille de l'emplacement qui pose problème, mais bien la fonction pour laquelle la porte est nécessaire. Regardez certaines des questions auxquelles vous devrez répondre avant votre achat et voyons comment la fonction du portillon joue un rôle dans votre processus de prise de décision.

1. Pourquoi installez-vous ce portillon auto-fermant ?

Vous allez devoir commencer par les bases, et la plus fondamentale de toutes les questions est “Pourquoi ?” Pourquoi installez-vous un portillon de protection antichute ? A quoi va-t-il servir ? Qui l'utilisera ? Avez-vous déjà eu des problèmes qui vous ont amené à prendre cette décision ? Existe-t-il des règles de sécurité qui exigent son utilisation ? Votre réponse peut être simple ou compliquée, mais peu importe, cela vous aidera à prendre la bonne décision.

Une des raisons pour lesquelles vous installez un portillon antichute dans votre usine ou entrepôt peut être pour contrôler l'accès, pour avertir d'un danger imminent ou pour protéger des chutes. Différentes utilisations signifieront différents dispositifs de protection. La différence peut être quelque chose d'aussi simple que la direction dans laquelle la porte pivote ou s'il y a un type de verrou sur la barrière. Les portillons de sécurité utilisés pour la protection contre les chutes devront être d'une hauteur spécifique afin de respecter les normes, et assurer la même solidité que les garde-corps. Discutez de vos besoins avant de décider quoi acheter.



2. À quel endroit sera placé le portillon ?

L’endroit où votre portillon sera installé jouera un rôle important dans le choix du matériau le constituant. Un portillon placé en intérieur, par exemple, peut être en acier et durer longtemps, à condition de ne pas être dans un environnement humide ou un environnement industriel susceptible de l’exposer à d’autres matériaux corrosifs.

Son utilisation à l'extérieur peut toutefois poser problème car la pluie et l'humidité ambiante peuvent provoquer la rouille de l'acier. Vos meilleures options pour un portillon antichute en extérieur seront l’aluminium, l’acier galvanisé ou l’acier inoxydable. Tous seront résistants à la corrosion, les options en acier étant plus solides et plus lourdes que celles en aluminium. La galvanisation est probablement la solution la plus économique et permet d'obtenir la même protection contre la corrosion.



Portillon auto-fermant de protection antichute pour entrepôt

3. Quelle est la taille de votre ouverture ?

Il existe différentes tailles de portillons de sécurité pour différentes utilisations. Si vous le configurez simplement pour permettre à une seule personne d'accéder à une échelle, vous aurez peut-être besoin d'un portillon à fermeture automatique pour sécuriser une sortie d’échelles à crinoline de 45cm ou 50cm. Si vous voulez un passage pour deux personnes, vous aurez évidemment besoin d’un portillon plus large ou éventuellement d’un portillon auto-fermant double.

Mais les options ne s’arrêtent pas là. Vous pourriez vouloir une barrière écluses pour mezzanine ou pour dock de chargement. Il ne s’agit pas seulement d’une conception plus large, mais les barrières écluses sont configurées de telle manière que, une fois ouverte, la palette elle-même protège l'ouverture. Lorsque toutes les portes sont terminées, elles reviennent automatiquement à leur position initiale, qu’elles soient des barrières coulissantes verticales, horizontales ou des portes battantes.



4. À quelle fréquence la zone est-elle utilisée ?

L'utilisation pourrait déterminer le type de portillon dont vous avez besoin. Une utilisation intensive peut faire appel à une barrière automatique qui n’oblige pas vos employés à la pousser à chaque ouverture. Cela ne serait pas nécessairement justifié avec une utilisation moins fréquente. Quoi qu’il en soit, l’important est de vous assurer que votre barrière a été soumise à des tests de cycle selon la norme en vigueur. ANSI BS 6375-2:2009 : L'article 6.5 stipule qu'une barrière doit être testée sur 90 degrés, 50 000 cycles.



5. Avez-vous des exigences spécifique à votre industrie ?

Bien que l’Inspection du travail n’exige pas nécessairement que les portillons de sécurité soient jaunes, vous souhaiterez qu’ils soient très visibles. Si votre portillon se fond dans le décor, cela peut être aussi dangereux que si il n’y avait pas de protection. Toutefois, en fonction de votre secteur d'activité, d'autres exigences pourraient être requises.

Par exemple, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail peut exiger que l'industrie alimentaire utilise uniquement de l'acier inoxydable. Il est important que vous le sachiez afin qu'en essayant de vous mettre en conformité avec l’Inspection du travail en matière de protection contre les chutes, vous ne vous mettez pas en non-conformité avec tout autre organisme de réglementation auquel vous pourriez être tenu.



Portillon auto-fermant de protection antichute pour un entrepôt de stockage

6. Qui va se charger de l'installation ?

Les portillons de protection antichute peuvent être assez simples à installer, selon l'endroit où ils sont destinés, mais il est plus judicieux d’avoir une personne compétente pour l’installation. Des vies pourraient en dépendre. Sachez que si vous envisagez de faire installer les portillons par une personne interne, votre fournisseur vous proposera souvent des vidéos tutoriels ou d'autres formes d'instructions pour vous fournir toute l'aide dont vous aurez besoin. Si vous n'êtes pas sûr des compétences de votre installateur, nous vous conseillons de régler le supplément vous permettant de confier l’installation à un professionnel. Ne prenez pas de risques avec la vie de vos employés.



7. Des tests ont-ils été effectués ?

En plus des tests de cycle, l'INRS exige que les portillon de protection antichute répondent à certaines exigences de charge. Vous ne pouvez pas supposer que, simplement parce que la porte est en acier, elle répondra aux exigences. Les ressorts, les charnières et les bouchons peuvent tous être des points de défaillance potentiels si la porte n’est pas testée. Ne présumez pas simplement qu'un produit commercialisé a déjà été testé. Demandez à voir la preuve de test. Un fabricant ne devrait avoir aucun problème à fournir ces tests, comme le fait Kee Safety dans ce document mis à disposition de ces clients

Bien que de nombreuses barrières d’accès puissent se ressembler, il peut y avoir quelques différences essentielles. Utilisez cette liste pour vous aider à déterminer ce dont vous avez besoin afin de fournir l'environnement de travail le plus sûr pour vos employés. Les portillons peuvent être des outils de protection antichute simples mais efficaces. Ne laissez pas le choix d’un mauvais portillon être la cause d'une tragédie que vous tenteriez d’éviter.

Retrouver toute notre gamme de portillon de sécurité antichute sur cette page.


Vous avez besoin d'un portillon auto-fermant pour protéger des accès en toiture ?
Vous avez besoin de conseils sur la façon de sécuriser vos travaux en hauteur ?


Panier